Qui va changer l'ampoule ? "Tant que je peux...le plus longtemps possible"  I Mise en scène Hervé Lang  

 

Avec le soutien de la conférence des financeurs de la Prévention perte d'autonomie

 

Teaser du spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=IFvbj515ac0

QUI VA CHANGER L’AMPOULE ?

Tant que je peux... le plus longtemps possible !

 

Faire un état des vies et des rêves gens d’ici, la compagnie du Jarnisy l’a déjà fait avec un groupe d’agricultrices ou les restos du cœur de Jarny.

Pour cette nouvelle création, nous parlons d’un passage de la vie plutôt méconnu, inconnu, ignoré : Cette fissure où la perte d’autonomie commence, la brisure, parfois discrète entre l’âge adulte et la vieillesse.

Il arrive un moment où…

Vie, dignité et bonheur ! Bien vieillir ça se fait ?

Il est bien sûr question de la Vie dans ce spectacle.

De ce qu'on en fait, de ce qu'on laisse de notre histoire, de notre arrangement avec le passé :

Acceptation et abandon, à la fois lucidité et déni, refus, mais aussi fantaisie, courage et obstination, combat.

TANT QUE JE PEUX QUOI !

Avec générosité et poésie, Justine Boschiero et Pauline Collet, les deux comédiennes, s’emparent tendrement, avec leur jeunesse éclatante, de ces témoignages, de ces belles paroles recueillies auprès des "personnes-ages", (groupes de paroles, aidants, personnes en EHPAD, en résidence autonomie, en situation d’isolement), rencontrées sur notre territoire.

Sur le plateau, deux écrans, tels des monolithes : deux présences.

Les images défilent.

Un va et vient, un dialogue s’instaure, se tisse alors entre les comédiennes et la vidéo.

Onze figures en tout témoignent et nous interpellent : sensibles, singulières, en un mot, humaines… 

Elles sont drôles et douloureuses à la fois, fragiles et tendres aussi. Elles se livrent, pleines d’émotions retenues ; elles sont délicates et pudiques dans leurs confidences… et tellement belles !

Elles irradient !

Elles nous parlent aussi de ce que nous refoulons tous, de la fin de la vie, de ce dépouillement, du moment où plus rien ne compte. Comme des ombres errantes, elles sont l'au-delà du sens commun. Elles ont traversé « l'univers », elles ont figé leur corps dans un « hors temps », elles ne sont plus elles, ne deviendront pas.

« On n’est pas éternel … » dit l’une d’elles.

Alors, Il faut tenter de vivre.

De survivre ?

Bien vieillir, c’est possible ?

Malgré la perte de mobilité et la maladie, ces « résistantes », mènent un combat de tous les instants pour la vie :

Un combat pour la dignité et le bonheur !

Elles nous parlent avec tendresse du passé, de leur passé, des « belles années » ; de celles encore à venir, peu.

Elles sont dans l’instant, dans le présent.

Elles s'appellent Alice, Andrée, Antoinette, Emilda, Julietta, Livia, Louise, Marcelle, Marie.

Ils s’appellent Norbert et Pierrot

 

 

Mise en scène Hervé Lang

Avec Justine Boschiero et Pauline Collet

Vidéo Kamel Maad

Lumière Marie Demandre

 

télécharger le PDF